DESIGN INTUITIF
Au service du Féminin divin
Page d'accueilPlan du siteContactsAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
Energies sexuelles

DEFINITION

Les énergies sexuelles sont les énergies créatrices de l’univers. Ce sont les énergies divines. Le masculin et le féminin (penser au symbole du Yin et du Yang dans le taoisme de Lao Tseu).

En géométrie sacrée, la structure de l’espace-temps (la Création) se compose de plusieurs pièces maîtresses. Celles-ci sont, à la base, le cercle (le féminin) et le tétraèdre (le tétraèdre est la représentation de Yahweh dans la Bible hébraïque ; penser également à l'Etoile de David).

 
Vign_Capture_plein_ecran_11042016_142554

Dans la Bible hébraïque, YHWH est représenté par un symbole géométrique, le tétraèdre

Image issue du film du physicien Nassim Haramein : Crossing the Event Horizon

 

La physique actuelle à la pointe de la recherche sur le quantique (l’infiniment petit) et le cosmologique (l’infiniment grand) et explorant la structure de l’univers connecté, du champs unifié, de l’éther, de l’akasha, revient aux connaissances des Anciens et nous explique que la Fleur de Vie contient 64 tétraèdres imbriqués les uns dans les autres et que cet arrangement reste dans les limites d’un cercle dans lequel leur division est fractographique, c’est-à-dire qu’ils peuvent se diviser et se subdiviser à l’infini sans jamais sortir de leur frontière initiale. Ce symbole ésotérique de la fleur de vie était connu dans de nombreuses civilisations anciennes (temple à Ephèse en Turquie, Cité interdite à Pékin et ailleurs) et représente la structure de l’espace-temps donc l’origine de l’univers matériel.

La subdivision fractographique à l’intérieur d’un cercle initial donne tout son sens à la suprématie de l’intériorité : c’est à l’intérieur de l’enveloppe externe, qui agit comme une voûte, que l’univers est créé et cela est vrai également pour l’être humain : il faut réaliser, profondément réaliser, que l’on crée sa vie d’abord en soi avant de voir ses créations projetées sur l’écran illusoire de l’univers matériel.

Cela mène à la prise de conscience suivante : savoir « subdiviser » ses énergies, c’est-à-dire les solliciter, les diriger et les appliquer est un véritable acte de création divine et les résultats deviennent apparents dans la vie extérieure, notre monde matériel n’étant rien d’autre qu’un univers holographique (perceptible par les sens mais sans réalité absolue).

IMAGINATION

Ce processus de création réhabilite l’importance du rêve et de l’imagination. Décomposons le mot : i magi nation : I, en anglais, signifie « je » ; magi, toujours en anglais, signifie « magicien » ; « nation » signifie la même chose en anglais et en français, ce qui pointe vers : i magi nation = « je suis une nation de magiciens ». Rêver, imaginer, c’est créer sur son écran intérieur (3ème œil, chakra du front) et ressentir en soi la vie rêvée, imaginée. La vision envoie un message au mental, le ressenti communique une vibration au corps, rend le rêve réel et presque palpable, tangible… matériel. Ceci est en fait un mode de prière et c’est véritablement la première étape du processus créateur. Rêver, imaginer, visualiser et ressentir, c’est canaliser ses énergies sexuelles, c’est mettre en mouvement la structure de l’espace-temps. Le faire consciemment est beaucoup plus puissant et permet de se poser en créateur responsable doté d’une intention (encore un mot qui souligne la prépondérance de l'intériorité). Ainsi, la vie, la création devient un acte intentionnel et l’on cesse d’être une marionnette sujette aux aléas du « hasard » et victime des autres, sans aucun contrôle sur son avenir et son devenir.

CANALISATION

Un autre niveau de maîtrise énergétique est l’acte de canaliser ses énergies sexuelles pour aimer. Les énergies sexuelles, dans leur octave supérieure, sont… l’amour lui-même. L’on est habitués à penser que les énergies sexuelles servent uniquement à la séduction et au sexe mais savoir « saisir » ses énergies sexuelles et les faire remonter des chakras inférieurs vers le chakra du cœur supérieur est un vrai travail de maîtrise, de transmutation, de transcendance et également un acte de création car il transforme une énergie de basse vibration en énergie de vibration élevée. C’est un acte virtuose de composition musicale qui permet de répandre l’amour sur la planète et dans l’univers. Rien que cela modifie radicalement l’avenir et les potentiels futurs de l’humanité.

La canalisation des énergies sexuelles au niveau du mental permet d’atteindre des niveaux élevés de concentration et d’intelligence. Lorsque l’on parle de « dispersion » (chez les élèves par exemple), il s’agit d’énergies sexuelles mentales mal canalisées. Savoir se concentrer mentalement permet d’accomplir des prodiges, d’atteindre des niveaux de surdouance dont on se croit souvent dépourvu et de développer sa créativité de manière surprenante. Une excellente acuité mentale permet en outre de courber la structure de l’espace-temps – ce qui aboutit à la capacité d’accomplir plus de tâches en moins de temps – et d'éviter toutes sortes d'accidents, de négligences et d'addictions. A l’époque de l’Age d’Or de l’Atlantide, le contrôle du mental permettait de soulever des objets (penser à un faisceau d’énergie identique à un rayon laser) et de réguler les fonctions corporelles (métabolisme…). C’est ce qui nous attend, et bien plus, quand nos potentialités latentes se réactiveront.

Des énergies sexuelles bien canalisées permettent également de rester en bonne santé, d’autoriser la fluidité du flot énergétique, la bonne répartition de ce flot dans tout le corps. Un mode de vie sain, une bonne alimentation, un sommeil suffisant, des exercices doux sont des facteurs-clés bien sûr, mais le flux de l’énergie et sa libre circulation rendent au corps son intelligence puisqu’il n’a pas été conçu pour tomber malade (« ça peut arriver à tout le monde » n’est en réalité pas vrai) mais pour jouir d’un état d’équilibre et de vitalité optimal permanent si la conscience qui l’habite lui accorde la crédibilité qu’il mérite.

Au niveau du langage, l’application juste et consciente des énergies sexuelles peut entraîner des changements radicaux dans les rapports sociaux et humains. S’employer à n’utiliser que des mots qui affirment la primauté de la vie et la beauté des personnes sans céder aux tentations de soulager et de satisfaire temporairement un ego blessé, un enfant intérieur blessé est littéralement transformateur et hyper gratifiant sur le plan individuel. Cette présence d’esprit pointue conduit à la construction d’un monde de bonté et de célébration où chacun peut se sentir en sécurité, vu, entendu, reçu et soutenu.

Enfin, les énergies sexuelles sont là pour sublimer notre corps et notre désir d’intimité physique avec un être aimé, adoré, vénéré. C’est tout le sens de la sexualité sacrée : lors de l’acte sexuel, les âmes des deux partenaires fusionnent. Cette sexualité permet de dissoudre l’ego et d’atteindre l’universel. L’orgasme, qui n’est pas purement sexuel et « localisé » mais énergétique et « délocalisé » (jusqu’aux couches les plus subtiles de l’être) à ce niveau de maîtrise, peut se maintenir pendant des heures voire des jours et peut être volontairement maintenu (illumination ; lorsque l’on parle de résurrection du Christ, il s’agit de cet état orgasmique). Il peut également être atteint sans partenaire sexuel chez une personne initiée.

La bonne compréhension et application des énergies sexuelles nous obligera à agir positivement dans d’autres domaines tels que : la parentalité, l’éducation, le commerce, les affaires, la finance, l’art, l’artisanat, l’agriculture, la communication avec les règnes animal, végétal et minéral, l’architecture, la technologie, l’industrie, la science, la gouvernance des Etats, le sport, la santé etc. Cela démultipliera d’autant les opportunités de développement, d’évolution et d’élévation pour notre planète et fera de nous de vrais citoyens universels en bons termes avec tous les habitants du système solaire et au-delà.

Il ne faudrait pas oublier que les énergies sexuelles perverties sont la cause profonde de tous les maux sans exceptions qui couvrent notre planète aujourd’hui. Le moindre déséquilibre a pour origine un déséquilibre sexuel à un degré ou à un autre. Que l’on parle de maladie, de maltraitance physique, psychique ou sexuelle, de famine, de surpopulation, d’analphabétisme, de guerre, de crise économique, de la domination d’un groupe sur un autre, de terrorisme etc etc etc, la cause profonde est toujours… une distorsion des belles énergies sexuelles.

 
Vign_Capture_plein_ecran_27042016_154506

Fleur de Vie tridimensionnelle :
Vector Equilibrium de Buckminster Fuller
Etat d'équilibre parfait

Image : Delegate Program, Resonance Academy

 
Vign_Capture_plein_ecran_27042016_154528_spheres_in_triangulated_tetrahedron_and_cuboctahedron_structure

Fleur de Vie : de la 3D à la 2D

Image : Delegate Program, Resonance Academy

 
Vign_Capture_plein_ecran_27042016_154257

Vector Equilibrium/Fleur de Vie en 2D/à plat

Image : Delegate Program, Resonance Academy

 

EQUILIBRE

Pour parvenir à transcender ces distorsions actuelles, il nous faudra tout d’abord réaliser et accepter une chose très simple : sur les plans individuel (émotionnel, psychique et religieux), sociétal (exécutif, législatif et judiciaire) et à l’échelle mondiale (diplomatique, géopolitique et militaire), la dynamique à la base de notre organisation, de notre fonctionnement, de nos comportements et de nos choix est une dynamique de type victime-bourreau-sauveur. Cette dynamique est le résultat d’un endoctrinement archaïque censé emprisonner, enchaîner et aliéner les individus, les sociétés et les pays et représente l’obstacle majeur à notre évolution vers une vibration supérieure.

Il ne faut pas très longtemps, si l’on suit les médias notamment, pour s’apercevoir que, lorsqu’un événement perçu comme négatif survient, un coupable est recherché et en général assez rapidement trouvé. Une longue litanie d’accusations, de condamnations et parfois de menaces s’ensuit, créant, outre un climat de peur et de méfiance, l’illusion et le mensonge qu’une solution a été apportée à la crise, ce qui présente l’avantage de calmer les passions et de rendormir la population. La racine de toute crise étant un déséquilibre sexuel, il n’en est rien : un déséquilibre sexuel est l’état où un individu, une société ou un pays se sent incomplet et déficitaire, c’est un état de manque. Que manque-t-il ? Un territoire énergétique intact, un sentiment de sécurité, d’expansion et de stabilité résultant de la fusion originelle et de la danse harmonieuse sans fuite énergétique des énergies sexuelles contenues, réconciliées et scellées en soi-même. Il ne peut s’agir de rien d’autre puisque l’énergie est la seule substance qui existe dans l’univers. En réalisant et en acceptant cela, nous revenons à la source de toute chose et nous offrons les moyens d’avancer.

La fusion originelle et la danse harmonieuse des énergies sexuelles se manifestent comment concrètement ? Par la capacité de s’autoriser à vivre sans que cela engendre l’impression d’ôter quelque chose à quelqu’un d’autre, c’est-à-dire penser à soi et s’écouter ; par la capacité de s’autoriser à ne pas jouer les jeux sexuels (psychodrames) de ceux qui nous entourent (refus d’être intimidé, aussi bien par une personnalité contrôlante agressive que par une personnalité contrôlante passive) et de ne pas participer à la dynamique de départ (victime-bourreau-sauveur), ce qui signifie adopter la perspective supérieure : « chaque situation rend service à mon édification », où les notions de faute et de fautif sont abolies.

Une personne non-maîtresse de ses énergies sexuelles va avoir tendance à se poser soit en victime, soit en bourreau, soit en sauveur, c’est-à-dire qu’elle va avoir tendance soit à se soumettre, soit à dominer, soit à vouloir résoudre une situation dont elle se juge étrangère (ce qui est faux dans la mesure où elle y prend part et y investit son énergie). Selon les circonstances, une même personne endossera les différents rôles de cette dynamique. Victime hier, bourreau aujourd’hui, sauveur demain. La victime cherche un bouc émissaire, le bourreau cherche une proie et le sauveur cherche un conflit à arbitrer. Dans chaque cas, le but inconscient est de se réapprovisionner en énergie et de remédier au sentiment de carence énergétique intérieur. Les femmes sont plus connues pour se poser en victimes mais des réactions défensives et le mutisme sont des formes de manipulation ; les hommes sont typiquement plus agressifs mais cette agressivité génère une forme de culpabilité qui les castre et les empêche d’exprimer une masculinité plus lumineuse. Les femmes veulent éduquer les hommes (féminin blessé), les hommes veulent épargner les femmes (masculin blessé) et les deux sont des moyens d’aller à la rescousse de l’autre. En réalité, ces répartitions de rôles ne dépendent pas du sexe des personnes mais du principe, masculin ou féminin, dominant dans leur psychisme. C’est la raison pour laquelle il est absolument capital de bien comprendre que ce n’est pas pour l’égalité des sexes qu’il faut se battre, mais à la guérison des énergies sexuelles qu’il faut travailler.

Un maître, un être conscient connaît les rouages énergétiques de l’univers et sait qu’il ne doit rien prendre personnellement. C’est ce qui le rend équilibré, endurant, invincible, lui permet de perpétuellement renaître de ses cendres et de ressusciter comme un christ après chaque crucifixion.

Rien dans l’univers n’est plus puissant que les énergies sexuelles. Il ne dépend que de nous de développer notre intimité avec nos énergies sexuelles, autrement dit notre énergie vitale.

Shalom !

 
Vign_Yin_yang

Symbole taoiste du Yin et du Yang

 
Vign_07-lavande
 
 
Vign_595px-Leonardo_da_Vinci_–_Codex_Atlanticus_folio_307v

Fleur de Vie - Léonard de Vinci

Division fractographique
des cercles et des tétraèdres

Wikimédia

© 2017 Elisabeth Beucher - Tous droits réservés