Elisabeth Beucher - DESIGN INTUITIF
Sophia - Féminin divin christique - Ascension
Page d'accueilPlan du siteContactsAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
Blog

Energies sexuelles : séparation & reliance

04/07/2018 08:00:00

Tout travail spirituel ici-bas a un seul but : abolir la séparation entre l'humain et le divin, rétablir la reliance entre l'être humain et son âme divine.

Tout processus de purification, de purge, de transformation, de guérison, de résolution, d'intégration et d'élévation de fréquence vise à cette réconciliation ultime car c'est au creux de cette réconciliation que se blottit l'amour inconditionnel que chaque mercenaire du Divin est venu ancrer sur Terre comme le Maître Jésus et d'autres l'ont fait précédemment.

La spiritualité est un véritable parcours héroïque et initiatique au cours duquel on réalise de plus en plus holistiquement pourquoi l'on s'est incarné : Dieu, Déesse, notre Mère créatrice, notre Père créateur est tout ; Il/Elle est la raison pour laquelle on existe, pour laquelle on est venu être ici.

Le mystique le sait. Il souhaite cette relation. Il languit cet Absolu. Il n'y a rien d'autre. La Source de Vie, d'Amour, de Joie, de Satisfaction profonde est l'intimité entretenue avec sa Source. Seule cette connexion permet l'épanouissement de son être, sa plénitude, sa béatitude, son extase. Croire que la réalisation divine de l'âme peut provenir d'une autre source est un leurre, une illusion et une fraude. Il peut être doux d'y croire car l'être humain est habitué à obtenir approbation et validation d'autrui et de l'extériorité, néanmoins le chercheur spirituel sincère a compris que cette voie conduit à une espèce d'enfer, de prison, d'aliénation en direction opposée au jardin d'Eden, au paradis sur Terre qu'il prétend vouloir habiter.

La spiritualité peut être le pire piège. De nombreux chercheurs spirituels s'engluent dans un discours mental dévoyeur (j'invente des mots pour les besoins du discours) et trompeur qui réconforte, rassure et calme les névroses et rendort les terreurs. Toutefois, être spirituel signifie connaître sa nature divine sans se prendre pour Dieu lui-même, faire acte d'humilité devant le Divin et s'y soumettre souverainement, être divin dans un champ unifié plutôt que dans un univers déconnecté et se consacrer corps, cœur, mental et âme à son retour à la Source.

Se soumettre souverainement impose de renoncer à son libre arbitre. Il s'agit d'une forme d'annihilation de soi choisie et assumée : "Que ta volonté soit faite". Une prière d'abandon vécue dans chaque moment présent. En fait, même mon ascension ne m'appartient pas. Ma réalisation divine ne m'appartient pas. La dissolution de la personnalité inférieure ne laisse subsister que la présence consciente qui se met au service du Principe créateur primordial. Il ne s'agit pas de la mort de l'ego, car l'ego est nécessaire pour naviguer dans le monde tridimensionnel. Il s'agit de la fin des identifications aux polarités, à la dualité. Et ce n'est pas rien.

Accepter de s'assujettir à la Source peut sembler rédhibitoire à celui ou celle qui s'identifie encore fortement à sa personnalité inférieure et qui a besoin de contrôler sa vie, y compris sa spiritualité, pour se sentir exister ou pour éviter d'affronter ses blessures, son ombre, ses démons. La séparation entre l'humain et le divin mène pourtant à la confusion et à une souffrance inqualifiable. S'assujettir au Divin, preuve indéniable de maturité spirituelle, signifie croire au niveau cellulaire de l'être, là où résidaient autrefois les peurs et les traumatismes, en la perfection divine : il s'agit de l'apaisement du mental qui sait qu'il ne sait pas, qui comprend qu'il ne comprend pas, qui se soulage de ne plus être chargé de concrétiser les effets de causes extérieures aléatoires et éphémères et qui accepte l'Existence réelle d'une force mystérieuse, inconnue et invisible à l’œuvre dans l'Univers pour le plus grand bien de l'individu lui-même, de l'âme et du collectif.

La chute de l'humanité s'est produite lorsque l'identification au corps et au mental a supplanté la voie du cœur et du Divin. Le salut de l'humanité passe par le même chemin en sens inverse.

La reliance qui en résulte permet d'adopter une attitude d'extrême et innocente réceptivité, signe de la réconciliation ultime mentionnée au début de ce texte : c'est l'être humain totalement réalisé et illuminé qui a ré-intégré dans sa constitution son Féminin divin perdu lors de la chute de l'humanité il y a des milliers d'années (chute causée par son oubli de sa valeur et de son rang divin en faveur de l'idolâtrie de la matière et du pouvoir temporel) lorsque ce principe maternel et maternant s'est retiré.

C'est le chercheur spirituel qui s'offre en tant qu'instrument et offrande de paix mondiale car il n'a plus aucun territoire à défendre. Il est l'in-corps-poration de la prophétie des Anciens et de la prière du calumet de la paix.

Illustration de Ptesan Wi - Femme Bison Blanc

***

Copyright 2018 Elisabeth Beucher

Merci de partager respectueusement en attribuant la paternité du texte à son auteur. Merci d’ajouter un lien vers ce Site. Merci de ne pas reproduire sans permission sur d’autres sites, blogs ou plateformes de promotion.

Vign_598652479_51f250afa7_o_all
Publié par Elisabeth Beucher •   Ajouter un commentaire  0 commentaires





 
Vign_07-lavande
 
 
Vign_07-lavande
 
Merci de soutenir ce travail !
 
© 2018 Elisabeth Beucher - Tous droits réservés