Elisabeth Beucher - DESIGN INTUITIF
Sophia - Féminin divin christique - Ascension
Page d'accueilPlan du siteContactsAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
Blog

Energies sexuelles : Lilith, le féminin puissant

04/01/2017 08:00:00

Lilith est l'une des premières déesses de l'humanité issue de la mythologie mésopotamienne, sumérienne, babylonienne ou encore akkadienne selon la précision des sources. Parfois déesse du Ciel, parfois déesse du vent, elle a été introduite dans la tradition hébraïque dans le Sefer ben Sira où elle a été diabolisée en raison de son refus de se soumettre sexuellement à Adam alléguant qu'ils étaient tous deux issus de la même glaise et donc qu'ils avaient été créés égaux par Dieu. Dans la culture patriarcale, elle représente donc la femme insoumise à la sexualité sauvage et dangereuse à l'opposé de la douce et docile Eve.

Lilith est la figure qui soutient les femmes désireuses de récupérer et d'exercer leur pouvoir. Elle est un archétype et un modèle fort permettant de trouver une inspiration et une validation pour mieux affirmer son individualité et prendre sa place.

L'idée de refuser de se mettre en position inférieure pour faire l'amour peut a priori faire sourire. Néanmoins, une femme peut trembler et ressentir dans son corps et dans sa chair l'énergie de la passivité et de la soumission, la peur de s'exprimer, de dire non et de poser de bonnes limites personnelles pour préserver son intégrité et sa dignité. Elle peut ressentir l'énergie de la culpabilité engendrée par le choix de se donner la priorité au détriment d'un homme (ou pire, d'un enfant) ou de son bien-être non exclusivement lors de l'accouplement mais dans toutes sortes de situations de la vie quotidienne. Une femme peut ressentir la colère, le ressentiment, la douleur, l'aigreur, le silence de ses grands-mères et la difficulté de se tenir debout et droite dans certains contextes où l'ignorance et l'inconscience la placent justement d'emblée dans cette position d'infériorité.

Lilith est celle du panthéon des déesses qui peut aider cette femme à faire preuve d'assertivité et de créativité, à agir en demeurant fidèle à ses valeurs fondamentales et à respecter son honneur. Lilith facilite la reconnexion avec la nature foncièrement sauvage du féminin profond primordial que la société patriarcale a lissé à l'excès et que les femmes elles-mêmes ont parfois tendance à renier.

La Lilith qui accompagne cet article (Oracle des déesses d'Amy Sophia Marashinsky et Hrana Janto) illustre parfaitement l'essence indomptable, souveraine, sensuelle, indépendante, déterminée et proche de la nature de la déesse-démon (se souvenir au passage que le mot démon provient du mot grec daimon, ne détient aucune connotation négative et signifie un être de pouvoir, une entité divine pouvant interpréter l'Esprit !). Elle offre un support visuel noble et de vibration élevée de ce que le féminin originel peut évoquer et comment il peut être invoqué.

Lilith est un aspect de Sophia par l'amour qu'elle se porte à elle-même. Lilith est la femme qui ne s'efface pas, qui ne se néglige pas, qui s'assume pleinement, élégamment, non pour défier les hommes et le patriarcat mais par souci de loyauté envers elle-même. Son attitude n'est pas belliqueuse, haineuse, vengeresse ou défensive. Elle écoute son intuition, son daimon, son cœur et s'autorise à vivre libre de honte et de regrets. Elle n'a rien à prouver, rien à revendiquer et elle existe dans toute son intelligence, son authenticité et sa légitimité, consciente de ses talents, de sa valeur et de sa divinité.

Les aspects sulfureux et vampiriques de cette déesse puissante sont l'invention malheureuse d'anciens courants religieux misogynes déséquilibrés sur le plan de leurs énergies sexuelles à l'origine des idéologies patriarcales actuelles. De nombreuses femmes et de nombreux hommes souhaitent se désolidariser et se séparer de ce conditionnement millénaire et anachronique et "couper le cordon". Pourquoi ne pas procéder soi-même à une cérémonie intime, réelle ou symbolique, et appeler Lilith pour se faire assister (une nouvelle lune est un bon moment pour cela) ?

"Je choisis mon désir d'être dans mon pouvoir en exprimant ma vérité".

Bonne et heureuse année en célébration du retour du féminin sacré, divin et glorieux.

***

Copyright 2017 Elisabeth Beucher

Merci de partager respectueusement en attribuant la paternité du texte à son auteur. Merci d'ajouter un lien actif vers ce Site. Merci de ne pas reproduire sans permission sur d'autres sites, blogs ou plateformes de promotion.

Vign_lilith_all
Publié par Elisabeth Beucher •   Ajouter un commentaire  0 commentaires





 
Vign_07-lavande
 
 
Vign_07-lavande
 
Merci de soutenir ce travail !
 
© 2018 Elisabeth Beucher - Tous droits réservés