Elisabeth Beucher - DESIGN INTUITIF
Sophia - Féminin divin christique - Ascension
Page d'accueilPlan du siteContactsAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
Blog

Energies sexuelles : co-dépendance, indépendance, interdépendance

03/01/2018 08:00:00

2018 s'élance. C'est une année 11 (2+1+8=11), un nombre de maîtrise qui ne se réduit pas à 2. Le 11 est un nombre d'une grande puissance qui amplifie ce que l'on envoie. Si l'on choisit l'amour, l'audace, le courage, l'univers nous les renverra magnifiés. Il devient donc crucial de s'accorder au cœur. Que signifie s'accorder au cœur ? Cela signifie croire que ce que l'univers nous renvoie est bon, aimant, encourageant et parfait pour notre cheminement.

Qu'aimerions-nous amplifier cette année ?

L'avenir est à l'unité. Peut-être pourrions-nous y réfléchir ?

La majorité des relations actuelles sont basées sur des dynamiques de co-dépendance de type victime-bourreau-sauveur. Ce sont des relations de vibration inférieure alimentées par le discours : "aime-moi". Or...

Le malheur, c’est chaque bouche pleine de "aime-moi". (Papyrus Ermitage 1116)

Ces dynamiques toxiques et dysfonctionnelles sont des expressions de la séparation des principes masculin et féminin dont le rejeton est le virus psychique. Ce virus engendre des comportements très néfastes et destructeurs de conflits, de luttes de pouvoir, de guerres psychologiques, l'aliénation, les maladies, les fuites énergétiques (càd céder son pouvoir à l'extériorité : la médecine, la politique, la religion, les médias, "l'amour"), la peur de perdre, la mentalité de manque et de pauvreté, la servitude. Nous connaissons tous.

Face à cela, il est possible de répondre par un désir d'évoluer et de transcender ce modèle reposant sur un masculin et un féminin blessés pour entrer de plain-pied dans un modèle de relation plus épanouissant qui commence par l'amour de soi-même. L'indépendance est comme un sceau énergétique d'amour de soi, de respect de soi, d'intégrité, de complétude créé grâce à la réunification du masculin et du féminin en soi, autrement dit un masculin et un féminin désormais guéris et re-sacralisés, re-divinisés à l'issue d'un long processus de purge et d'intégration où de nombreuses crucifixions seront surmontées par le miracle de la mort suivie de la résurrection. Descendre dans l'abîme de son âme paraît intimidant, mais une fois que l'on touche le fond de cet abîme, l'on peut être surpris de s'apercevoir que l'on s'y sent bien et à l'abri.

L'indépendance est l'état où un être se donne la priorité absolue : "J'existe", "Je suis", "Je suis désiré/e", "Je suis le résultat d'un acte intentionnel de Création", "Je suis responsable", "Je suis Créateur de ma vie", "Je suis Déesse". C'est un renversement radical du paradigme précédant qui mène à la liberté, à la joie, à la foi, à la gratitude, à la sérénité, à la maîtrise spirituelle christique, un retour à l'innocence originelle. C'est l'état de prêtre, de prêtresse. Dans cet état où l'on se sait aimé/e, l'on sait également que ses prières sont exaucées par le pouvoir de l'amour que l'on se porte. Dans cet état où l'on se sait le conduit de l'amour divin inconditionnel dont l'origine est Déesse, l'on sait également qu'il nous appartient de le répandre et de le distribuer à toute l'humanité grâce à la force de la connexion que l'on entretient avec sa source intérieure divine.

Néanmoins, l'aventure ne s'arrête pas là.

Entrer dans le paradigme de l'interdépendance, c'est comprendre et accepter que l'on fait partie du tissu humain. L'être qui a accompli la première étape qui est celle de sa guérison peut ensuite choisir d'offrir ses dons, ses talents, ses compétences et de participer à un réseau d'entraide, de mission et de solidarité dans la souveraineté, motivé par la passion de servir dans un esprit de sacrifice noble et désintéressé, plutôt qu'un sacrifice fait de souffrance et d'abnégation de soi. Le Maître Yeshua a fourni un modèle à l'humanité pour que chacun soit inspiré à se rédimer soi-même en s'alignant à son âme et en ancrant l'énergie d'amour divin inconditionnel sur Terre par le biais de son véhicule physique, entre Ciel et Terre. C'est dire si le corps a de l'importance, tout temple qu'il est !...

Dans une société monétisée, comme c'est le cas de nos jours, l'on offre ses services en recevant un échange énergétique juste sous forme d'argent. Dans une société démonétisée, comme cela était le cas en Atlantide, l'on offre ses services sous forme de troc, d'échanges de produits ou de prestations. Dans un contexte d'abondance et de confiance, chacun se sert dans un réservoir collectif en fonction de ses besoins réels et non pour amasser. Cette interdépendance suscite un sentiment de communauté, d'inclusion, de sécurité, d'interconnectivité et d'amour du prochain où vols, pillages, viols, crimes et besoin de dominer sont éradiqués. Règnent l'harmonie, la paix, la coopération, l'empathie et l'unité et prospère une civilisation planétaire et intergalactique au sein de laquelle chacun donne, reçoit et enseigne aux autres. 

Sur le plan des relations intimes, le paradigme de l'interdépendance propose un modèle où deux maîtres se rejoignent pour unir leurs qualités, pour partager dans la fluidité et la spontanéité et éventuellement pour servir ensemble en conjuguant judicieusement et créativement leurs points forts afin de rayonner affranchis du poids de l'attachement et de l'addiction envers le partenaire. Il s'agit d'une rencontre d'esprits.

Cela vous dirait-il d'amplifier cette vision d'unité pour notre humanité tout au long de 2018 ?

***

Copyright 2017 Elisabeth Beucher Merci de partager respectueusement en attribuant la paternité du texte à son auteur. Merci d’ajouter un lien vers ce Site. Merci de ne pas reproduire sans permission sur d’autres sites, blogs ou plateformes de promotion.

Vign_away-3024773_960_720_all
Publié par Elisabeth Beucher •   Ajouter un commentaire  0 commentaires





 
Vign_07-lavande
 
 
Vign_07-lavande
 
Merci de soutenir ce travail !
 
© 2018 Elisabeth Beucher - Tous droits réservés