Elisabeth Beucher - DESIGN INTUITIF
Sophia - Féminin divin christique - Ascension
Page d'accueilPlan du siteContactsAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
Blog

Energies sexuelles : assez, appréciation, gratitude, abondance

03/05/2017 08:00:00

La blessure du manque de valeur de soi est probablement la plus profonde de la psyché humaine. C'est elle qui se trouve à la racine de tous les comportements de peur, d'anxiété, d'angoisse qui eux-mêmes génèrent la culpabilité dans toute sa variété et à tous les degrés possibles et imaginables.

D'où vient donc cette douloureuse faille d'estime de soi et de notre sens de notre valeur ?

Karmiquement parlant, si j'ose m'exprimer ainsi, il s'agit de la faille laissée par la chute de l'Atlantide : mélange de peur en effet et de culpabilité qui a entraîné ce que j'appelle la "mentalité de manque", càd la croyance selon laquelle le manque existe, la difficulté à avoir la foi et à s'abandonner dans la certitude d'un univers de profusion et de générosité.

Cette mentalité de manque suscite les attitudes de victime, de compétition, de guerre, de destruction, de rétention et de méfiance qui accablent le monde et la vie des humains et qui correspondent à la danse du masculin et du féminin blessés. A cause d'elle, ils ont développé des réactions dégénérées de fuite énergétique car leur chakra de base responsable de leur état de bien-être et de leur survie est déséquilibré.

Le déséquilibre est lié à la disparition du Féminin divin qui a accompagné la chute de l'Atlantide (les étapes qui y ont conduit) : la dévalorisation (= le retrait de la valeur) et la diabolisation du Féminin par le patriarcat (les déesses des cultes païens pré-existants à l'arrivée du monothéisme ont subi de sévères discrédits et usurpations d'influence, de rayonnement, de dons et de talents) ont causé une chute vibratoire significative et une dépréciation des qualités qui y sont associées : amour inconditionnel, fertilité et amitié avec la nature, réceptivité, écoute, passivité, intuition, intériorité, nature sauvage, esprit de jeu, reliance (nécessité de passer par un homme - prêtre, rabbin, imam etc - pour accéder non pas au Divin mais à Dieu alors qu'en même temps les femmes ont été dépossédées de leur essence féminine divine fondamentale, ce qui a laissé de profondissimes stigmates qui subsistent toujours de nos jours dans la psyché féminine et masculine également) et donc vastitude et infinitude.

La perte du Féminin a été tragique pour l'humanité, hommes et femmes, et la honte de soi en est le sinistre héritage puisque la honte est une pauvreté en amour de soi (un manque de valeur de soi).

La solution ? Elle est simple et à portée de main : il s'agit de se focaliser sur la conviction qui deviendra bientôt croyance viscérale que "je suis assez". Concrètement, pour les femmes et les hommes, récupérer sa valeur de soi signifie tirer vers le haut tout ce qui été piétiné par la culture patriarcale, l'élever à sa juste place (cf les qualités énumérées ci-dessus), gardant à l'esprit, toujours, que la plus importante d'entre elles est la reliance, càd la capacité à accéder directement au Divin sans intermédiaire et à s'y aligner.

Pour ce faire, il faut se conscientiser un moment à la fois :

  • se surprendre à ressasser des pensées négatives de manque, de pénurie, de pauvreté,
  • se surprendre à manipuler ses faits et gestes et ses paroles pour obtenir de quiconque une énergie réparatrice que l'on ne se sent pas digne ou capable de s'accorder à soi-même (dont l'absence provoque des réactions de blâme, autre forme de guerre),
  • remercier, rendre grâce et bénir le plus souvent possible,
  • réaliser qu'exister implique avoir des droits, pas uniquement des devoirs,
  • se tourner vers son enfant intérieur, expert en abandon dans l'abondance.

La guérison sera aussi profonde que l'a été la blessure ces 13 500 dernières années d'errance et de perdition loin de notre Grande Mère, loin de Déesse, loin de l'expérience directe de l'Amour inconditionnel apte à réparer et à renouveler les sept chakras tridimensionnels (3D) ainsi qu'à activer et à ancrer les cinq chakras transcendantaux pentadimensionnels (5D) pour aboutir à l'humain galactique réconcilié avec son passé, prêt à accueillir son avenir dans l'assez, l'appréciation, la gratitude, l'abondance de l'Univers, de Dieu/Déesse.

Lectures qui soutiennent cet article :

Le dossier sur les énergies sexuelles

Le dossier sur l'Atlantide

Le dossier sur le Féminin divin

***

Copyright 2017 Elisabeth Beucher

Merci de partager respectueusement en attribuant la paternité du texte à son auteur. Merci d’ajouter un lien vers ce Site. Merci de ne pas reproduire sans permission sur d’autres sites, blogs ou plateformes de promotion.

Vign_woman-404348_960_720_all
Publié par Elisabeth Beucher •   Ajouter un commentaire  0 commentaires





 
Vign_07-lavande
 
 
Vign_07-lavande
 
Merci de soutenir ce travail !
 
© 2018 Elisabeth Beucher - Tous droits réservés