Elisabeth Beucher - DESIGN INTUITIF
Sophia - Féminin divin christique - Ascension
Page d'accueilPlan du siteContactsAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
Blog

Energies sexuelles : 96%

07/07/2017 08:00:00

A l'heure du retour du Féminin divin, pourquoi ne pas se pencher, en toute humilité, avec les moyens dont personnellement je dispose et les recoupements auxquels j'ai procédés depuis de longues années, sur sa nature physique, énergétique et spirituelle ?

Le Féminin, au départ, pour moi, s'appelait Sophia, déesse de la Sagesse des Gnostiques. C'était aussi Isis, déesse égyptienne sœur et épouse d'Osiris et mère d'Horus, Grande Mère des Esséniens. Puis c'est devenu Marie, mère de Jésus/Yeshua, qui en est la réincarnation de même que Yeshua est le miroir d'Horus, incarnation suprême du Service et du Sacrifice, attributs inséparables du Maître. Et enfin bien-sûr Marie-Madeleine/Maryam.

Le travail de Robert Powell sur Sophia, l'anthroposophie et le mouvement sophianique m'a également permis de comprendre, entre autre, que "l'époux" de Sophia était le Logos, càd le son créateur, le Verbe. Sophia pourvoyant la Matrice au sein de laquelle le Logos matérialise.

Puis le Féminin a pris un aspect plus inattendu : l'Espace. En m'intéressant à la décoration d'intérieur (art dans lequel l'espace occupe une place prépondérante), ma curiosité pour le travail de Nassim Haramein s'est exacerbée lorsque j'ai réalisé qu'il définissait la matière en fonction de l'espace-temps (le temps est de la distance dans l'espace, c'est de la mémoire sur la structure de l'espace, sans mémoire, le temps n'existe pas ; l'énergie que nous percevons en tant que monde physique est de l'information, autrement dit de l'énergie imprimée sur la structure de l'espace) plutôt que l'inverse comme c'est conventionnellement le cas. C'est donc en étudiant les enseignements de Nassim que j'ai réalisé que le Féminin et le Masculin étaient intégrés dans le substrat originel : le cercle et le tétraèdre, pièces maîtresses de l'univers physique en géométrie sacrée.

Enfin, les ressources sur l'Atlantide auxquelles mes recherches m'ont menée de manière tout à fait synchronistique m'ont offert d'autres révélations sur le plan purement énergétique. Mon travail, à la base, s'intéressant aux dynamiques de maltraitance physique, psychique et sexuelle, il était naturel que certaines informations ésotériques et cachées apparaissent dans ce sens. Merci à l'univers et à mon âme de m'avoir guidée et d'avoir répondu à mon questionnement incessant.

C'est un condensé que je propose ici dont le but est de permettre une guérison toujours plus profonde de la psyché malade de l'humanité puisque la maladie en question trouve son origine dans les événements qui ont précédé la chute de l'Atlantide et qui en sont la cause. (Avertissement : je ne suis pas une scientifique et ma compréhension de mes lectures, nombreuses et parfois laborieuses, et de mon étude, majoritairement en langue anglaise, de ces sujets est intuitive, synthétique et multidimensionnelle.)

L'Espace est un "vide" où se situe l'informé (que l'on peut comprendre dans ses deux acceptions), les potentialités, càd le Féminin. C'est un champ morphogénétique où se trouve l'information divine à laquelle on accède via le chakra coronal puis la glande pinéale, le "radar" grâce auquel notre véhicule terrestre peut interpréter les informations (faire à ce sujet des recherches sur le travail de Descartes sur la glande pinéale qui est en grande partie occulté en France). L'on peut faire le lien ici avec une peur courante qui est celle du vide, du silence, de la vastitude, du non-référentiel, de l'inaction, de l'intériorité qui renvoie à la peur du Féminin et de ses qualités infinies et absolues qui défient et transcendent le mental. Ce principe vivant et conscient s'est retiré lors de la chute du continent atlante et la vie terrestre s'est organisée autour du masculin blessé (forcément, sans sa contrepartie divine et inaliénable...) et de ses valeurs, expliquant les craintes que le Féminin suscite puisque l'on a appris à soupçonner ce qui ne nous est pas familier plutôt qu'à adopter une attitude de confiance par défaut : Inquisition, diabolisation de l'amour de la nature, de la phytothérapie, de la lithothérapie etc, sorcellerie, réduction au silence obéissant, conciliant et pénitent de la gent féminine et appropriation du Divin par la gent masculine.

Du point de vue de la physique unifiée (Nassim Haramein), l'espace-temps n'est pas seulement ce qui connecte tout, c'est tout. Albert Einstein révéla, après avoir écrit sa théorie de la relativité générale, qu'au cœur de cette théorie le concept d'espace-temps correspondait à la vieille notion d'Ether, une substance par laquelle les forces et la matière se propagent. Selon certaines cultures à travers le monde, c'est l'arrière-plan fondamental, le champ originel, le monde sub-quantique duquel tout surgit. 

A l'époque de l'Age d'Or de l'Atlantide, la connaissance et la maîtrise des énergies sexuelles était à un paroxysme perdu aujourd'hui... et pour cause... La décadence du continent fut longue et progressive mais un nouveau palier de perversion fut atteint lorsque les dirigeants se rendirent compte qu'ils accédaient à des "royaumes" qui leur étaient normalement inaccessibles au moment où leur partenaire sexuelle atteignait l'orgasme (énergétique plutôt que vaginal). A ce moment précis, l'énergie s'amplifiait et s'intensifiait dans leur propre corps mais ils n'étaient pas capables de la maintenir seuls et ne savaient pas comment l'extraire. Ces "royaumes" étaient les 96% qui constituent l'énergie sombre et la matière sombre de l'univers dont la science ne connaît que les 4% perceptibles par les cinq sens... La frustration qui en résulta conduisit ces hommes à torturer et à violer les femmes pour pouvoir capter cette énergie ainsi qu'à kidnapper et à soumettre les femmes-shamans/prêtresses dont la reliance aux 96% était particulièrement forte. C'est ainsi que les rituels de magie noire - toujours pratiqués actuellement dans les milieux de l'Elite gouvernante - virent le jour. A un autre niveau, des moyens artificiels et extérieurs tels que le tarot, l'astrologie et les boules de cristal furent développés pour accéder indirectement à l'information contenue dans l'éther/le point zéro/la mousse quantique/le plénum/l'Esprit etc. Tout contact, aussi furtif ou subreptice fut-il, était (et est toujours) recherché. En réalité, c'est la maîtrise spirituelle, état d'être de fréquence élevée, la seule et unique clé d'accès permettant de déverrouiller les portes de ces royaumes où chacun est le bienvenu. Le vampirisme, la perversité, la magie noire, le terrorisme, le satanisme sont des techniques de court-circuitage adoptées par les personnes désirant accéder à ces Paradis sans se donner la peine de faire le travail de purification intense et parfois atrocement douloureux (l'idée de crucifixion n'est pas due au hasard) aboutissant à l'état adamantin (transmutation du carbone, dont est composé l'humain de densité inférieure, en diamant, Adam Kadmon androgyne de la Cabale).

C'est l'époque où la véritable chute de l'Atlantide s'est produite : les Atlantes ont oublié leur nature divine et se sont adonnés à l'idolâtrie de la matière et au culte de la physicalité au point de vénérer le corps et toutes les formes de sensualité aux dépens de la Déesse-Mère universelle. Les notions de possessivité, de propriété et "l'égoïsme" sont apparus causant la division sinistre entre le Divin et l'Humain. C'est l'époque où "les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qui leur plurent." (Genèse 6-2). En fait, la Terrienne est belle car elle contient la fertilité et l'abondance de la nature de l'univers. Cette abondance, cette fertilité et cette beauté, ce sont les 96%. C'est la raison pour laquelle tant d'hommes désirent "posséder" une "femme qui leur plaît" car elle représente l'opportunité de combler leur propre manque intérieur puisqu'une femme, de par sa physiologie, est plus spontanément apte à accéder au substrat primordial. Cette distorsion est la conséquence des manipulations mentales et génétiques atlantes qui ont abouti à la séparation du Masculin et Féminin qui a elle-même entraîné la naissance d'un virus psychique, racine de tous les maux planétaires. Il ne s'agit en aucun cas de blâmer et de stigmatiser les hommes. La guérison par l'amour de soi, qui permet l'union du Masculin et du Féminin intérieurs, met fin à cette illusion.

Lorsque nous nous réconcilierons avec la nature et pourrons à nouveau jouir de sa pureté et de sa cristallinité, nous serons en mesure de recevoir la précieuse information tant convoitée des annales akashiques, de la Chambre d'Amenti et d'autres dimensions cryptées réservées aux vrais Adeptes. Nous pouvons déjà commencer en acceptant l'idée que la virtuosité des Atlantes provenait en partie de leur compréhension des cristaux dont le plus immédiat est l'eau : dans l'eau, cristal liquide, se trouve stockée de l'information que nous pouvons récupérer et pouvant assister celles et ceux désireux de soigner et d'élever leur vibration afin de se libérer des agrégats émotionnels inférieurs de peur, de colère, de jalousie, de manque de valeur de soi et de dépression, héritage triste mais non-indispensable de l'erreur fatale des Atlantes que nous devons aujourd'hui racheter puisque nous sommes ces Atlantes.

***

Copyright 2017 Elisabeth Beucher

Merci de partager respectueusement en attribuant la paternité du texte à son auteur. Merci d’ajouter un lien vers ce Site. Merci de ne pas reproduire sans permission sur d’autres sites, blogs ou plateformes de promotion.

Vign_Capture_plein_ecran_06072017_172256_all
Publié par Elisabeth Beucher •   Ajouter un commentaire  0 commentaires





 
Vign_07-lavande
 
 
Vign_07-lavande
 
Merci de soutenir ce travail !
 
© 2018 Elisabeth Beucher - Tous droits réservés